Connaître les drogues et leurs effets

Encadrement du cannabis au Québec‎

Dans le contexte où le gouvernement fédéral s’est engagé à légaliser le cannabis, le Gouvernement du Québec a pris acte du projet de loi déposé le 13 avril 2017. Un projet de loi-cadre a été déposé à l’automne 2017. Pour plus d'information, visitez encadrementcannabis.gouv.qc.ca Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

GHB

Description

Le gamma-hydroxybutyrate, ou GHB, appartient à la catégorie des dépresseurs. Il agit sur le système nerveux central en engourdissant le cerveau et en ralentissant le fonctionnement du corps. Le GBL (gamma-butyrolactone) est une autre substance aussi présentée comme du GHB. Ses effets sont semblables à ceux du GHB, mais c’est une substance plus toxique.

Appellations courantes Apparence  Particularités
  • Drogue du viol
  • GH
  • Jus
  • Ecstasy liquide
  • X  liquide
  • Gamma-OH
  • Poudre
  • Comprimés
  • Liquide incolore et sans odeur

Le GHB a parfois un goût légèrement salé et savonneux, qui disparaît lorsqu’il est mélangé à une boisson.  
Le GHB est donc très difficile à détecter lorsqu’il est dissous dans un verre de boisson alcoolisée, car il ne sent et ne goûte rien.

Effets du GHB 

La consommation de GHB peut provoquer les effets suivants :

  • disparition de la gêne;
  • sensation de détente et de calme;
  • sensation de confort physique et psychique;
  • relaxation musculaire;
  • euphorie;
  • calme inhabituel;
  • ralentissement des gestes;
  • bouche pâteuse;
  • somnolence;
  • nonchalance;
  • désorientation (difficulté à se situer dans l’espace ou le temps);
  • confusion.

Les effets du GHB varient selon la dose consommée.

Risques liés à la consommation de GHB et conséquences possibles

La consommation de GHB peut provoquer les problèmes suivants : 

  • fatigue;
  • vertiges;
  • vision trouble;
  • troubles sexuels;
  • hostilité;
  • modification de l’attention, de l’humeur, de la mémoire et du jugement;
  • dépression;
  • accoutumance, c’est-à-dire que des quantités de plus en plus grandes sont consommées afin d’en ressentir les effets.

Si le GHB est consommé en trop grande quantité, il peut aussi provoquer les problèmes suivants :

  • sommeil profond;
  • perte de mémoire;
  • nausées;
  • vomissements;
  • problèmes de coordination;
  • excitation;
  • délire;
  • stupeur (mélange de peur et de stupéfaction);
  • difficultés respiratoires;
  • mort.

Dépendance

La consommation de GHB peut provoquer une dépendance physique, c’est-à-dire un besoin créé par l’accoutumance du corps à l’action de la drogue. Cela cause une difficulté de s’en passer et provoque, chez la personne en état de manque, des réactions physiques plus ou moins fortes comme :

  • de l’anxiété, de la panique, de l’irritabilité;
  • de la dépression;
  • de l’insomnie;
  • de la fièvre, des nausées, des vomissements;
  • des troubles perceptuels;
  • des tremblements;
  • des convulsions (raideur du corps et contractions saccadées et involontaires des muscles).

Pour en savoir plus, consultez la section Dépendance de la page Problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues.

Conséquences en lien avec la sécurité et la justice

La possession de drogues comme le GHB est illégale. Le simple fait d’avoir en sa possession une petite quantité de cette drogue peut entraîner des sanctions et l’ouverture d’un casier judiciaire. Ces conséquences concernent même les personnes de moins de 18 ans. Pour en savoir plus, consultez le site d’Éducaloi Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Aide et ressources

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 13 septembre 2017, 09:43

Avis

Dépendances Rendez-vous santé Québec Carnet santé Québec Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi.