Connaître les drogues et leurs effets

Encadrement du cannabis au Québec‎

Dans le contexte où le gouvernement fédéral s’est engagé à légaliser le cannabis, le Gouvernement du Québec a pris acte du projet de loi déposé le 13 avril 2017. Un projet de loi-cadre a été déposé à l’automne 2017. Pour plus d'information, visitez encadrementcannabis.gouv.qc.ca Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Héroïne

Description

L’héroïne est un opiacé. Elle est fabriquée à partir de la morphine, une substance elle-même fabriquée à partir d’une plante appelée pavot. L’héroïne est donc un dérivé de la morphine.

L’héroïne agit sur le système nerveux central. Elle est à la fois un dépresseur et un perturbateur, c’est-à-dire qu’elle engourdit le cerveau, ralentit le fonctionnement du corps et affecte les sensations et les perceptions de la réalité.

Appellations courantes Apparence  Particularités
  • Smack
  • Héro
  • Cheval
  • Blanche
  • Came
  • Jazz
  • Junk

  • Poudre blanche, parfois brunâtre

La plupart du temps, l’héroïne est injectée par voie intraveineuse, mais elle peut aussi être reniflée ou fumée.

Effets de l’héroïne

L’héroïne provoque généralement :

  • une euphorie tranquille (elle procure une impression de sauter de joie, mais qui est ressentie à l’intérieur de soi seulement);
  • un apaisement;
  • un sentiment d’extase;
  • des nausées, des vomissements;
  • de la transpiration;
  • des démangeaisons;
  • le rétrécissement des pupilles;
  • un ralentissement des gestes.

Risques liés à la consommation d’héroïne et conséquences possibles

Surdose

En cas de surdose, l’héroïne peut provoquer :

  • de la somnolence;
  • des nausées;
  • des vomissements;
  • des problèmes respiratoires;
  • des troubles cardiaques;
  • le coma et la mort.

Pour en savoir plus, consultez la section Intoxication de la page Problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues.

Dépendance

La personne qui consomme de l’héroïne en devient très rapidement dépendante.

L’héroïne cause une dépendance psychologique, c’est-à-dire que la personne aura besoin de consommer de plus en plus souvent pour être mieux dans sa peau, se détendre, se calmer, se stimuler, se donner du courage pour surmonter ses problèmes, etc.

L’héroïne cause également une dépendance physique, c’est-à-dire un besoin créé par l’accoutumance du corps à l’action de la drogue. Cela cause une difficulté de s’en passer et provoque, chez la personne en état de manque, des réactions physiques plus ou moins fortes comme :

  • des bâillements;
  • des spasmes;
  • la chair de poule, des frissons;
  • des nausées, des vomissements;
  • de la diarrhée, des crampes, des douleurs abdominales;
  • de l’anxiété, de l’irritabilité.

Pour en savoir plus, consultez la section Dépendance de la page Problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues.

L’héroïne provoque aussi de la tolérance. Ainsi, plus une personne consomme de l’héroïne, plus elle doit en consommer souvent et augmenter ses doses pour ressentir les mêmes effets que les premières fois.

La consommation d’héroïne prend graduellement une très grande place dans la vie de la personne qui en consomme, au point où :

  • elle modifie ses habitudes de vie en fonction de la drogue;
  • elle éprouve des problèmes scolaires ou professionnels;
  • elle devient moins intéressée à rester en relation avec des gens qui ne consomment pas;
  • elle s’isole.

Conséquences en lien avec la sécurité et la justice

La possession de drogues comme l’héroïne est illégale. Le simple fait d’avoir en sa possession une petite quantité d’une drogue peut entraîner des sanctions et l’ouverture d’un casier judiciaire. Ces conséquences concernent même les personnes de moins de 18 ans. Pour en savoir plus, consultez le site d’Éducaloi Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Aide et ressources

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 13 septembre 2017, 09:43

Avis

Dépendances Rendez-vous santé Québec Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi.