Prévenir les effets de l'amiante sur la santé

Les produits et matériaux contenant des fibres d’amiante sont reconnus pour leur flexibilité et leur durabilité. Ils ont longtemps été utilisés dans la construction et la rénovation de bâtiments  puisqu’ils résistent à la chaleur et absorbent le bruit.

Les fibres d’amiante présentent cependant des risques pour la santé. Avec le temps, une personne exposée aux fibres d’amiante risque de développer certaines maladies pulmonaires comme le mésothéliome, le cancer du poumon ou l’amiantose. Plus la personne est exposée à l’amiante, plus ce risque augmente. Pour plus de détails, consultez la page Effets de l’amiante sur la santé.

Sources possibles d'amiante dans une habitation

Au Québec, l’industrie de la construction a eu recours aux produits et matériaux contenant de l’amiante surtout entre les années 1930 et 1990. Il est donc possible de trouver de l’amiante en divers endroits dans les bâtiments résidentiels construits ou rénovés à cette époque.

Certains matériaux contenant de l’amiante, principalement sous forme d’amiante-ciment, sont toujours offerts sur le marché. Ces matériaux entrent par exemple dans la fabrication de tuyaux ou de pare-chaleur pour foyers.

Sources possibles d’amiante dans une habitation

Sources possibles d'amiante dans une habitation.

Source : Figure adaptée du Workers' Compensation Board de la Colombie-Britannique Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

  1. Feutre, papier de construction et bardeau de toiture
  2. Isolant soufflé, friable, en vrac (ex. : vermiculite)
  3. Carreaux d’insonorisation (tuiles acoustiques) ou plafond insonorisant
  4. Panneau de soffite
  5. Membrane sous-plancher
  6. Mastic autour des fenêtres
  7. Boîte de prise de courant et d’interrupteur
  8. Revêtement de murs et de plafonds (ex. : stucco) composé de remplissage et de retouches de panneaux de gypse
  9. Recouvrement de sol : carreaux (tuiles) de vinyle, feuilles de linoléum, adhésifs de revêtement
  10. Isolation sur les fils électriques
  11. Isolation sur les tuyaux
  12. Panneau électrique principal et boîte de fusibles
  13. Appareil de chauffage central (fournaise), chauffe-eau (matériau d’isolation, ruban adhésif, joints d’étanchéité)
  14. Carreaux d’insonorisation (tuiles acoustiques) ou plafond insonorisant
  15. Foyer, poêle à bois (base, écran thermique)
  16. Support d’appareil d’éclairage (luminaire)
  17. Revêtement extérieur (ex. : stuc, revêtement d’amiante-ciment)
  18. Gouttière en amiante-ciment

Isolation à la vermiculite

La vermiculite est un isolant qui se présente sous forme de granules dont la couleur varie de l’argent-or au gris-brun. Elle était autrefois utilisée pour isoler les entretoits (greniers, entretoits avec trappe d’accès, mansardes, etc.) des maisons. Certains isolants de vermiculite commercialisés entre 1920 et 1990 peuvent contenir des fibres d’amiante. Si votre entretoit contient de la vermiculite ou si vous soupçonnez que ce soit le cas, assurez-vous de :

  • limiter l’accès à l'entretoit;
  • informer toute personne devant accéder à l'entretoit de la présence confirmée ou possible d'amiante dans l’isolant;
  • ne rien entreposer dans l'entretoit, car cela risquerait de déplacer l'isolant;
  • porter un masque respiratoire filtrant offrant une protection contre les particules si vous devez vous rendre dans l'entretoit, et y rester le moins longtemps possible;
  • confier à un professionnel qualifié les travaux d’enlèvement de l’isolant ou tous les autres travaux de rénovation à l'entretoit;
  • ne jamais tenter d'enlever l'isolant vous-même;
  • sceller toutes les fissures ou les orifices reliant le plafond et l’entretoit;
  • calfeutrer la porte d’accès à l'entretoit et le pourtour des luminaires.

Précautions générales à prendre en présence d'amiante

Ce sont les fibres d’amiante présentes dans l’air qui constituent un risque pour la santé des personnes qui y sont exposées. Les matériaux qui contiennent de l’amiante et qui sont en bon état ne libèrent pas de fibres dans l’air et sont donc généralement sans danger.

Les matériaux contenant de l’amiante peuvent libérer des fibres dans l’air :

  • lorsqu’ils sont friables ou en en mauvais état (c’est-à-dire qu’ils peuvent être émiettés ou réduits en poudre, comme le plâtre);
  • lorsqu’ils sont manipulés. Par exemple, le fait de scier, percer, découper, poncer, sabler ou casser des matériaux contenant de l’amiante libère une quantité variable de fibres d’amiante dans l’air, selon la nature des travaux.

Évitez de manipuler les matériaux qui contiennent de l’amiante et qui sont en bon état. Vérifiez régulièrement s'ils sont usés ou endommagés.

Faites appel à un entrepreneur qualifié si les matériaux sont en mauvais état, s’ils sont friables ou si vous voulez faire des travaux sur des matériaux contenant de l’amiante.

Précautions à prendre lors de rénovations

Dans le doute, faites vérifier si les matériaux contiennent de l’amiante

La vérification doit commencer par une inspection visuelle minutieuse du bâtiment. Comme cette inspection n’est pas simple à faire soi-même, elle doit être réalisée :

En cas de doute, il est préférable de traiter le matériau comme s’il contenait de l’amiante et de suivre les recommandations décrites appropriées pour ces matériaux.

En présence d’amiante, confiez les travaux à un entrepreneur qualifié

N’exécutez jamais les travaux vous-même si l’inspection a révélé la présence de matériaux contenant de l’amiante, quels que soient ces matériaux. Confiez plutôt la tâche à un entrepreneur que vous aurez choisi avec soin. Celui-ci exécutera les travaux de manière à éviter la libération de fibres d’amiante dans l’air de votre domicile. Cela limitera beaucoup les risques pour votre santé et celle des autres occupants.

Critères pour choisir un entrepreneur qualifié

Au Québec, il n’existe pas de programme officiel d’agrément ou de certification pour les professionnels qui peuvent intervenir sur des chantiers contenant de l’amiante. Cependant, certaines mesures peuvent vous aider à bien choisir votre entrepreneur :

  • Consultez le Registre des détenteurs de licence Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. pour vérifier si l’entrepreneur détient une licence de la Régie du Bâtiment du Québec.
  • S’il s’agit d’un entrepreneur spécialisé, assurez-vous que sa licence indique l’une ou l’autre des sous-catégories suivantes :
    • Entrepreneur en travaux d’emplacement (2.7)
    • Entrepreneur en isolation, étanchéité, couverture et revêtement extérieur (7.)
  • S’il s’agit d’un entrepreneur général, assurez-vous que sa licence indique l’une ou l’autre des sous-catégories suivantes :
    • Entrepreneur en petits bâtiments (1.2)
    • Entrepreneur en bâtiments de tout genre (1.3).
  • Vérifiez si l’entrepreneur a suivi une formation particulière sur l’amiante et s’il possède de l’expérience dans ce domaine.
  • Demandez à l’entrepreneur de respecter les dispositions du Code de sécurité pour les travaux de construction relatives aux travaux impliquant de l’amiante.
  • Vérifiez si l’entrepreneur a fait l’objet de plaintes auprès de l'Office de la protection du consommateur Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. ou s'il est visé par un dossier de réclamation à la Régie du bâtiment du Québec Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..
  • N’hésitez pas à demander à l’entrepreneur une description écrite (devis) des travaux précisant par exemple les services proposés, les coûts, les délais, les assurances et les garanties. Vous pouvez également demander à l’entrepreneur qu’il s’engage par écrit à respecter les exigences et mesures correctives en matière de protection de la santé. Cet engagement peut être inscrit dans le contrat de rénovation. Vous trouverez un guide des éléments à inclure dans un contrat de rénovation Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.dans le site Web de la Régie du bâtiment du Québec.

Sécurité pendant les travaux

  • N’entrez pas dans la zone de travaux déterminée par l’entrepreneur.
  • Si vous avez un système de ventilation mécanique dans votre résidence, fermez-le durant les travaux.

L’entrepreneur prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger votre santé et celle de ses travailleurs. Par exemple : 

  • Pendant les travaux, il placera les débris de matériaux contenant de l'amiante dans des contenants étanches.
  • À la fin des travaux, il nettoiera la zone de travail et ses environs à l’aide d’un aspirateur équipé d’un filtre à haute efficacité. Il pourra aussi avoir humecté l’endroit avant le nettoyage pour limiter la suspension de poussière dans l’air.
  • Les travailleurs porteront des vêtements et des accessoires de protection : masque, survêtement jetable et gants.

Vérifications à faire avant l'achat d'une propriété

Avant d’acheter une maison, demandez au vendeur si la propriété que vous comptez acheter contient de l’amiante. Vous pouvez aussi vérifier le formulaire Déclarations du vendeur sur l’immeuble Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., qui doit être utilisé dans le cadre de la vente d’un immeuble résidentiel. Ce formulaire contient des questions relatives à la présence de produit isolant pouvant contenir de l’amiante, comme la vermiculite.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 19 décembre 2016, 16:11

Avis

Qu'est-ce que le cannabis ? Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi. Restez loin de la grippe Dépendances