Vaccin intranasal contre la grippe

Description

La vaccination est le meilleur moyen de protection contre la grippe et ses complications. Ce vaccin ne protège pas contre le rhume et les infections respiratoires causées par d’autres virus.

Le vaccin intranasal contre la grippe doit être administré chaque année, à l’automne. Il est introduit dans l’organisme par vaporisation dans le nez, un jet dans chaque narine. Dans la majorité des cas, ce type de vaccin peut être utilisé même s’il y a des sécrétions dans le nez.

Les personnes âgées de 2 à 59 ans peuvent recevoir le vaccin intranasal, à moins de contre-indications. Toutefois, le vaccin intranasal est offert gratuitement seulement à certains jeunes de 2 à 17 ans dans le cadre du programme de vaccination contre la grippe. Pour en savoir plus, consultez la liste des personnes ayant droit de recevoir le vaccin intranasal gratuitement.

Pour un enfant âgé de moins de 9 ans, 2 doses du vaccin à 1 mois d’intervalle sont nécessaires lorsqu’il s’agit d’une 1re vaccination contre la grippe.

Pour la saison 2017-2018, le vaccin intranasal offert dans le cadre du programme québécois de vaccination contre la grippe contient les 4 souches suivantes :

  • A/Michigan/45/2015 (H1N1)
  • A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2)
  • B/Brisbane/60/2008
  • B/Phuket/3073/2013

Comme le virus contenu dans ce vaccin peut se retrouver dans les sécrétions nasales, il faut éviter les contacts étroits avec des personnes très gravement immunosupprimées nécessitant un isolement dans un milieu protégé, dans les 2 semaines suivant la vaccination.

Symptômes

Des symptômes peuvent être causés par le vaccin. D’autres problèmes peuvent arriver par hasard et n’ont aucun lien avec le vaccin, par exemple un rhume, une gastro ou un mal de tête.

Le vaccin intranasal contre la grippe est sécuritaire. Dans la majorité des cas, il ne provoque aucune réaction.

Nature et fréquence des réactions connues causées par le vaccin

Fréquence Réactions connues causées par le vaccin intranasal

Souvent
(moins de 10 % des gens)

  • Écoulement nasal ou congestion du nez
  • Mal de tête
  • Fatigue ou malaises

Rarement

(moins de 1 personne sur 1000)

  • Réaction allergique

Quoi faire après la vaccination

Conseils à suivre dans les minutes suivant la vaccination

Attendez 15 minutes avant de quitter l’endroit où vous avez reçu le vaccin. Si une réaction allergique survient, les symptômes apparaîtront quelques minutes après la vaccination.

Si vous ressentez des effets secondaires, informez-en immédiatement la personne qui vous a donné le vaccin. Elle pourra vous traiter sur place.

Conseils à suivre à la maison

Utilisez un médicament contre la fièvre ou les malaises au besoin.

Ne donnez pas de médicament contenant de l’aspirine (acide acétylsalicylique) aux personnes de moins de 18 ans dans les 4 semaines suivant la vaccination.

Quand consulter

Consultez un médecin si vous êtes dans l’une des situations suivantes : 

  • Vous ressentez des symptômes graves ou inhabituels.
  • Vos symptômes s’aggravent au lieu de s’améliorer.
  • Vos symptômes durent depuis plus de 48 heures.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 27 juillet 2017, 13:51

Avis

Inscription auprès d'un médecin de famille Une simple piqûre peut nuire à votre santé! Saines habitudes de vie Saines habitudes de vie Dépistage du cancer colorectal Dépistage du cancer colorectal