Trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

Description

Tout le monde a déjà été préoccupé de façon importante par une pensée. Généralement, la pensée disparaît et la vie continue. Il peut aussi arriver à tout le monde de répéter instinctivement certains gestes, par exemple de vérifier qu’une porte est bien verrouillée après avoir retiré la clé de la serrure. Ces situations sont normales.

Cependant, ces situations prennent une importance exagérée pour les personnes atteintes du trouble obsessionnel-compulsif. La personne atteinte se sent envahie par des pensées incontrôlées et répétitives, qui lui traversent l’esprit malgré son désir ou sa volonté. La personne est incapable de cesser d’avoir ces pensées, même si elle sait le plus souvent qu’elles n’ont pas de sens. Ces pensées deviennent alors des obsessions. Par exemple, la personne peut avoir peur d’avoir oublié de fermer le rond de la cuisinière alors qu’elle sait très bien qu’elle l’a fermé. Elle peut aussi avoir peur d’attraper des maladies en touchant des objets de la vie de tous les jours, par exemple des poignées de porte.

Par la suite, la personne atteinte peut aussi avoir des compulsions. Elle se sent alors obligée de répéter certaines actions pour chasser l’obsession de son esprit ou pour faire diminuer son anxiété. Par exemple, elle peut se laver les mains à répétition, parfois même au point de se blesser, afin d’éviter de se contaminer ou d’attraper des maladies.

La personne peut ressentir beaucoup de détresse psychologique à cause de ses obsessions et de ses compulsions. Chaque jour, elles lui font perdre beaucoup de temps et compliquent sa routine et ses activités quotidiennes. La personne a du mal à s’occuper de ses responsabilités professionnelles, sociales et familiales.

La personne qui vit ces situations reconnaît que ses pensées ou ses comportements sont illogiques, exagérés ou bizarres, mais elle est incapable de se contrôler.

Symptômes

Dans la plupart des cas, le trouble obsessionnel-compulsif se développe progressivement.

La personne atteinte du trouble obsessionnel-compulsif peut avoir seulement des obsessions, seulement des compulsions, ou une combinaison des 2.

Les obsessions et les compulsions deviennent plus fréquentes ou plus intenses avec le temps.

Exemples d’obsessions

Parmi les obsessions connues, il y a la peur intense :

  • de se contaminer au contact d’un objet;
  • de perdre le contrôle de soi ou de se mettre en colère;
  • d’avoir oublié de fermer le rond de la cuisinière;
  • d’avoir mal verrouillé la porte de la maison;
  • d’avoir oublié ou perdu un objet, par exemple une carte de crédit.

Le fait d’avoir des pensées sexuelles qui occupent complètement l’esprit fait également partie des obsessions connues.

Exemples de compulsions

Certaines des compulsions les plus fréquentes consistent à :

  • se laver les mains à répétition, parfois même au point de se blesser;
  • prendre plusieurs douches chaque jour;
  • faire le ménage sans arrêt;
  • s’assurer sans cesse d’avoir bien éteint les appareils électriques;
  • vérifier plusieurs fois que les portes sont verrouillées avant de sortir ou d’aller se coucher;
  • consacrer énormément de temps à perfectionner l’organisation et le rangement du contenu des armoires;
  • s'obliger à suivre chaque jour le même chemin pour se rendre au travail, et traverser la rue exactement au même endroit.

La personne peut passer plusieurs heures par jour à ses compulsions.

Quand consulter

N'attendez pas de ne plus être capable de faire vos activités habituelles pour consulter. Si vous avez des symptômes du trouble obsessionnel-compulsif, vous pouvez communiquer avec certains organismes et associations liés au domaine des troubles anxieux. Vous pourrez y obtenir de l’information, de l’aide et du soutien.

Toutefois, consultez votre médecin de famille ou un autre professionnel de la santé si vous vivez l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • des pensées répétitives occupent continuellement votre esprit et cela vous cause de la détresse et de l’anxiété;
  • vous vous sentez obligé de répéter des gestes ou des actions sans pouvoir vous contrôler;
  • vous avez de la difficulté à effectuer vos activités de tous les jours à cause de vos pensées ou de vos actions répétitives.

Un professionnel de la santé pourra évaluer si vous avez bien un trouble obsessionnel-compulsif ou un autre problème de santé qui présente des symptômes semblables. Pour bien vous évaluer, il aura peut-être besoin de faire un bilan de votre condition physique ou de vous prescrire des tests de laboratoire. Il vous proposera un plan de traitement adapté à vos besoins.

Si vous pensez au suicide et que vous craignez pour votre sécurité ou pour celle des gens autour de vous, consultez la page Prévenir le suicide. Vous y trouverez plus d’information sur l’aide et les ressources disponibles.

Traitements

Le trouble obsessionnel-compulsif est une maladie qui se soigne. Il existe des traitements reconnus pour traiter ce trouble. Les traitements permettent aux personnes atteintes de reprendre le contrôle sur leur vie et leurs activités quotidiennes. Plus la personne atteinte consulte tôt, plus elle se rétablira rapidement.

Dans la majorité des cas, le trouble obsessionnel-compulsif se traite très efficacement par une psychothérapie, par des médicaments contre l’anxiété, ou par une combinaison de ces 2 traitements.

Séances de psychothérapie

Les experts recommandent généralement la thérapie cognitivo-comportementale pour traiter le trouble obsessionnel-compulsif. Cette psychothérapie vise à modifier les pensées et les comportements problématiques de la personne et à les remplacer par des pensées et des réactions appropriées à la réalité. Au besoin, elle permet de se questionner sur les  événements passés pour aider à comprendre l’origine des problèmes actuels et leur trouver des solutions.

Médicaments contre l’anxiété

Différents médicaments peuvent être utilisés pour traiter le trouble obsessionnel-compulsif, notamment les antidépresseurs et les anxiolytiques. Consultez la page d’information sur les troubles anxieux pour en savoir plus sur :

Complications

L’état d’une personne atteinte du trouble obsessionnel-compulsif peut empirer s’il n’est pas pris au sérieux.

Entre autres, les personnes atteintes d’un trouble obsessionnel-compulsif en viennent souvent à se sentir inadéquates. En effet, elles savent que leur comportement est illogique et qu'il affecte leur vie.

Certains symptômes associés au trouble obsessionnel-compulsif peuvent aussi mener à la dépression s’ils ne sont pas traités assez rapidement. Il s’agit en particulier de la fatigue, des problèmes de sommeil et des maux de tête. La dépression accompagne très fréquemment le trouble obsessionnel-compulsif.

Les personnes atteintes d’un trouble obsessionnel-compulsif peuvent aussi développer un problème de dépendance. En effet, elles essaient souvent de contrôler leur anxiété en consommant de l’alcool ou des drogues.

Des conflits peuvent aussi se produire avec les proches, qui ont souvent du mal à comprendre le comportement de la personne atteinte. Ces conflits affectent la vie quotidienne de la personne et de sa famille.

Protection et prévention

Si vous avez des symptômes de trouble obsessionnel-compulsif, vous pouvez agir dès aujourd’hui. Les conseils pour maintenir une bonne santé mentale vous aideront à changer certaines habitudes de vie. Ces changements ne vous guériront pas, mais ils vous aideront à éliminer des facteurs qui empirent ou qui entretiennent votre trouble obsessionnel-compulsif.

Facteurs de risque

Le trouble obsessionnel-compulsif n’a pas de cause clairement identifiée. C’est une combinaison de plusieurs facteurs qui entraîne l’apparition des symptômes de ce trouble. Ces facteurs peuvent être biologiques ou héréditaires. Consultez la page d’information sur la santé mentale pour en savoir plus sur les facteurs de risque de la maladie mentale.

Personnes à risque

Le trouble obsessionnel-compulsif touche autant les femmes que les hommes.

Il apparaît généralement au début de l’âge adulte, mais il peut aussi se manifester chez les enfants.

La plupart des personnes atteintes du trouble obsessionnel-compulsif seraient également atteintes d’autres troubles mentaux, plus particulièrement la dépression ou la phobie sociale.

Aide et ressources

Ressources d’aide et de soutien

La ressource suivante est disponible pour obtenir de l’aide ou pour avoir plus d’information sur le trouble obsessionnel-compulsif :

Ressources de soins et de services

Pour obtenir de l’aide, des soins ou des services ou pour trouver un psychothérapeute avec qui vous vous sentirez à l’aise, communiquez avec l’une ou l’autre des ressources suivantes :

Pour trouver les coordonnées de votre clinique de médecine familiale, de votre CISSS ou de votre CIUSSS, consultez la section Trouver une ressource.

Dernière mise à jour : 27 septembre 2016, 12:17

Avis

Une simple piqûre peut nuire à votre santé! Inscription auprès d'un médecin de famille Vaccination Vaccination Dépistage du cancer colorectal Dépistage du cancer colorectal